AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Garath... Belgarath est mon nom

Aller en bas 
AuteurMessage
Belgarat
Invité



MessageSujet: Garath... Belgarath est mon nom   Mer 3 Oct - 13:45

Il y a de tes nombreuses années, je ne me souviens pas exactement du nombre, mes parents et mes freres et soeurs furent tués par 4 vampires tout de noir vétus lorsque je rentrais de mon travail, armurier, et quand je suis arrivé, ils étaient en train de s'abreuver de leur sang...
En me voyant arriver, ils me saluerent en souriant, puis ils se sont jetés sur moi. J'eus tout juste le temps d'attraper le katana accroché au mur, et le combat s'engagea............ Je reussis a blesser un des assassins, avant de devoir m'enfuir a cause de leur superiorité numérique.
C'est ainsi que je me suis retrouvé dans une ruelle sombre, blessé, agonisant, en ayant tout de meme reussi a leur échapper. J'étais en train de me reposer lorsque un vieillard vint me rejoindre dans la ruelle, et me demanda la cause de mes blessures,je lui ai raconté, et il m'a alors demandé si je voulais obtenir une puissance capable de me venger. Je me suis empressé d'accepter, voulant absolument e venger, mais je ne savais pas à quoi je m'engageais...l'instant d'après, a la place du vieillard, se trouvait un loup gigantesque, qui me demanda d'une voix guttural : " Est tu toujours certain de vouloir cette puissance? "
D'une vois tremblante, j'acceptais et il me planta ses crocs dans la chair, ce qui provoqua une vive douleur, mais l'instant d'apres, je me sentis investis d'une puissance dépassant mon imagination...


Après que le vieil homme m'eut transmis cette puissance, je le suivis quelque temps dans sa tanière où je pris peu à peu connaissance de mes nouveaux pouvoirs : odorat et ouïe surdéveloppés, vue accrue, ma vitesse et ma puissance furent considérablement augmentées. La seule chose qui fait qu'on me reconnaisse sous ma forme de lycan est l'anneau au lobe de mon oreille droite. De même, lorsque je reprends forme humaine, il ne reste qu'un seul vestige de ma condition de loup-garou : mes yeux, qui restent jaunes en permanence.

Lors de ma guérison, c'est mon maîte qui m'apportait de la chair fraiche, ce dont je raffolais. Les premiers temps, il m'appelait "mon fils", chose que j'accceptais sans broncher car c'est lui qui m'a redonné une nouvelle vie, il était comme un père pour moi. Il n'accepta jamais de me dévoiler son nom, de sorte que je l'ai toujours appelé maître. Ce n'est quau bout de quelques mois qu'il me demanda :
-"Quel est ton nom, mon fils?"
-"Je m'appelle Garath, maître."
Il prit un air songeur, qui m'inquiéta, puis au bout de quelques minutes, il déclara :
-"Non...non, ce nom ne convient pas à un lycan de ton envergure..."
-"Et comment devrai-je mappeler selon vous?"
-"Tu t'appelleras désormais Belgarath."
-"Bien maître."

Après cette discussion, les choses reprirent leur cours normal. J'appris à chasser, et l'idée de devoir tuer des humains, chose qui me répugnait au début, bien que j'adorais sentir le gout de la chair fraîche dans ma gueule, me plu rapidement, devint vite une activité nécessaire au maintien de ma santé mentale, et devint un plaisir, une drogue. Il faut dire que j'étais plutot doué pour un débutant.

Quoi qu'il en soit, environ 5 ans après ma rencontre avec mon maître, alors que je revenais d'une chasse plutot fructueuse à la tombée de la nuit, je tombais sur un groupe de 3 jeunes vampires. Je me tapis derrière uun arbre et j'écoutais leur conversation, et quelle ne fut pas ma surprise lorsqu'ils prononcèrent le nom de mes parents, ce qui signifiait qu'ils connaissaient les assassins de ma famille!!! Entendre ces noms fit office de déclic dans ma tête. J'ai déposé le corps que je tenais à terre, je me suis transformé et j'ai bondi sur le groupe, profitant de ma vitesse et ma force, ainsi que de l'effet de surprise pour arracher la tête du premier vampire d'unn coup de patte gauche, et trancher en deux le deuxième. Le troisieme tenta alors de me tuer avec son épée, mais il ne réussit qu'à me faire une estafilade au bras gauche. Je réussit à le plaquer au sol. Le vampire, terrorisé, se débattant, hurla :
-"Qui es tu, lycan?"
-"C'est moi qui pose les questions!!! Tu connais les vampires qui ont tué ces gens?"
Il prit une mine amusée et dit :
-"Je n'en connais qu'un, mais il est bien trop puissant pour toi..."
-"PARLE!!! Parle car c'est à cause de lui que tu te retrouves dans cette situation!"
Une lueur de peur traversa son regard, puis il dit en détournant la tête :
-"Je... je ne peux pas, il me tuerait..."
Pour lui faire comprendre l'état de sa situation, je lui casse un bras :
-" C'est moi qui te tuerait si tu ne parles pas!"
Hurlant de douleur, il dit :
D'accord, d'accord!!! Je ne connais pas son nom, mais je sais que tu pourras le trouver dans un village au nord d'Alabasta..."
-"Ou ca???"
-"Dans une taverne, la Harpie blanche, il y est souvent!!!"
-"Ben tu vois c'était pas si difficile..."
Puis je lui ai cassé l'autre bras. Il me demanda :
-"Mais pourquoi? Pourquoi le cherches tu?"
Je lui réponds d'une voix sourde :
-" Je suis le fils de ces personnes u'il a tué il y a 6 ans..."
-"Mais qui es tu?"
-"Gar...Belgarath est mon nom, mais tu ne pourras jamais le répéter..."
Sur ces dernières paroles, je lui lachais les bras, saisissais le poignard dans mon dos, lui tranchais les talons d'Achille pour éviter toute fuite, et je lui massacre littéralement la gueule, en prenant beaucoup de plaisir a cela.

Après cette escarmouche, je pris la tête du premier vampire, la moitié du deuxième, et laissais le troisième en lambeaux. Je les mis dans un sac, repris mon cadavre laissé derrière l'arbre, et emportais le tout vers ma tanière, en reprenant forme humaine. En arrivant, je vis mon maître assis contre un mur. Je déposais mon cadavre au sol et gardais les sac dans la main. Le maître, interloqué, me demanda :
-"Qu'y a t-il dans ce sac, mon fils?"
Même après m'avoir donné un nouveau nom, il continuait à m'appeler "mon fils", ce qui me réchauffais le coeur. J'ouvris mon sac et en sortit son contenu. En voyant cela, mon maître explosa de rire :
-"HAHAHA!!!! Joli trophée mon fils!!"
-"J'aurais du faire un puzzle si j'avais voulu ramener la tête du troisième..."
-"Bien joué"
-"Ils connaissaient les assassins de ma famille..."
Son sourire s'effaça devant un air très sérieux :
-"Ils ont parlé?"
-"J'ai laissé là-bas celui qui a parlé."
Il prit cet air songeur qui lui était propre, et déclara :
-"C'est ici que ta quête de vengeance commence, mon fils..."
-"...oui...maître..."
-"Alors va,va...va mon fils, et que ta quête soit frucuteuse"
Sur ce, nous allâmes nous coucher.

Le lendemain, je rassembla mes affaires et sorti de la grotte. Mon maître m'attendait :
-"C'est ici que nos routes se séparent, Belgarath"
Aces mots, des larmes perlèrent le long de ses joues. Je les pris sur mon doigt, et lui dit :
-"Je ne vous oublierai jamais...Père"
En entendant cela, il fondit en larmes, et je le pris dans mes bras, en pleurant moi aussi. Après cela, on s'écarta e il me dit :
-"Va...va et ne te retourne pas."
Je lui répondis d'une voix pleine d'émotions :
-"Merci père."
Puis je repris mes affaires et m'éloigna, sans me retourner, en laissant 6 années de ma vie.

La traque commençait...
Revenir en haut Aller en bas
Belgarat
Invité



MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Mer 3 Oct - 13:46

15 jours... 15 jours que je marche a travers ces bois, bois qui portent une odeur de mort, une atmosphere de désolation, et 15 jours que je n'ai tien a me mettre sous la dent, ni rongeurs, ni gibiers, pas homme qui vive. La seule chose que j'ai reussi a trouver est un poisson mort au bord d'une mare. Pas tres nutritif, certes, mais ce poisson me permet de continuer un bout de mon chemin.
Cela fait deux jours que je continue d'errer à travers ce paysage déprimant, lorsque soudain j'entends une voix humaine. Je m'approche en douceur de la source de ces bruits, me cache derriere des buissons, et observe : un homme se tient la, assis par terre, le dos calé contre une souche, les pieds posés près d'un feu. Le pauvre homme pue la vignasse, il ne semble pas épais, ni tres riche, mais bon... j'ai faim. Je m'approche de lui d'un pas calme et mesuré, lorsqu'il me voit, il ne parait pas surpris, mais avec la quantité d'alcool qu'il a dans le sang, je crois que meme devant un éléphant rose il n'aurait pas eu peur. Je m'approche donc de lui et entame une petite conversation :
"Vous etes perdu?"
"Salut gamin, comment ktu vas?"
"Ma foi sa pourrait aller mieux..."
"Et pourquoi donc?"
"J'ai pas mangé ni bu depuis plus de 15 jours"
"Oula!! Crébendieu!!! Tiens prends donc un chti coup drouge!"
"Ahh, ben proposé si gentiment... Aglou aglou...Glou...Glou... AAHHH!! ca va mieux!!! Mais dites moi, savez pas ou je pourrais trouver à manger? Une ville toute proche? J'ai faim, très faim..."
"Bah ma foi t'as bin un pti village a kek kilometres d'ici au Sud-Est, mais sa fait une trotte, j'ai bien une cuisse de poulet a te filer, mais sa te suffira pas"
"Merci vieil homme, mais je vais y aller, tu m'as sauvé la vie, alors je te laisse la tienne"

Il ouvre de grands yeux, se leve en titubant et sors un couteau de sous sa tunique :

"Et tu voulais me tuer? T'aurais fait comment trouffion???"

Sur ce mot, je me leve, ôte ma tunique, découvrant ainsi mon armure et mon épée :

"Ces argumnts te suffisent ils?"
"Ha ha ha ha, c'est pas une misérable armure et une épée en bois qui vont me faire peur!!!"
"Mouarf! Tu es bien téméraire pour un humain..."
"Comment ca <<Pour un humain>>?"

Sur ce, je reprends ma forme de lycan, et devant ses yeux horrifiés, je remets ma cape et m'élance en direction du village indiqué.

J'arrive le lendemain matin à l'entrée du petit village indiqué. Apres avoir repris forme humaine, j'entre dans le village, et me promene au milie de ces petites rues bondées de monde lorsque la soif me poussa dans une taverne. J'entre, m'asseois, et gueule :

"A BOIRE TAVERNIER, IL FAIT SOIF!!!!!!"
"Ola jeune homme!! Jte sers quoi?"
"Une bonne chopine de bière bien fraiche!!"
"Je t'amene ca"

Apres qu'il m'ait apporté ma biere, je trempe mes levres seches , savoure le gout du houblon et du malte d'orge, puis scrute l'intérieur de la taverne. Intérieur sombren crasseux, poutres basses, tables sales, vomi sur le sol...enfin bref, tout pour donner envie de rester!! Malgré le mélange d'odeurs putrides, je parviens a déceler l'odeur d'un vampire...qui n'est plus là. Rien d'étonnant à cela, il fait jour. *Tant pis, je reviendrais ce soir.* Sur cette derniere pensée, j'avale le contenu de ma chopine, me leve, lache un rot tonitruant, et sors de la taverne. Je sors de la ville pour repérer les alentours et éventuellement retrouver la trace de mon vampire, mais la seule chose que je trouve, c'est une vieille ferme, au milieu de laquelle se promene un gros cochon bien gras. Cette vision me met l'eau à la bouche...*Slurp! J'ai faim...* Je m'approche de ce cochon lorqu'une femme, d'une vingtaine d'années, brune, yeux bleus verts, plutot mince, assez grande, sort de la maison :

"Que faites vous la?"
"Bonjour jeune demoiselle, etes vous seule?"
"Euh... oui...pourquoi?"

Cette réponse fit office de déclic. Je pris mon apparence de lycan sous ses yeux remplis de terreur, et avant qu'elle n'ait le temps de crier, je lui saute à la gorge et étouffe le cri avant qu'il ne sorte. Je la dévore rapidement avant que quelqu'un n'arrive. Après m'etre repu correctement, je repartis en direction de la foret pour me reposer et reprendre des forces.

Une soirée sanglante s'annoncait...
Revenir en haut Aller en bas
Belgarat
Invité



MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Mer 3 Oct - 13:47

Je prenais du repos, bien mérité, lorsqu'un bruit près de moi me réveilla, je pris mon épée et attendis que le bruit se rapproche...un lièvre. Je grogne et le lièvre s'enfuit. Je regarde le ciel et voit qu'il fait nuit. Je pars en direction du village tranquillement, ce soir c'est la pleine lune, je me sens plus fort. En chemin je croise plusieurs biches, qui s'enfuient, mais un faon reste à la traine, et j'ai faim...

Après cet encas, jr reprends ma route et arrive bientôt à l'entrée du village. De nuit une atmosphère différente plane, je peux sentir de la peur, de la haine. J'arrete le premier venu et lui demande ce qu'il se passe ici une fois la nuit tombée, et il m'apprend qu'un vampire terrorise la population tous les soirs. Je prends un air étonné et il m'apprend qu'il va toujours dans la meme taverne tout les soirs, celle ou j'étais dans la journée. Je le remrcie et prends la direction de ladite taverne, en balancant ma capuche sur ma tete. J'entre dans la taverne, et jette un coup d'oeil à la clientèle; mon vampire n'est pas difficile a repérer : il est assis, seul dans un coin, et personne aux trois tables autour de lui.Je vais chercher une bière au bar, l'observe deux minutes, et me dirige vers lui. Je m'asseois face à lui, capuche rabattue, et bois ma bière. Je l'entends ricaner, doucement, puis éclater de rire :

« - Pauvre humain, tu tiens vraiment à mourir? Tu tombes mal, ce soir j'ai très soif...soif de sang... »
« - Moi aussi j'ai soif... de bière », ma voix devint plus rauque, plus grave, « mais j'ai surtout très faim... »

Puis je relève ma capuche, et en voyant mes yeux dorés, le vampire eut un mouvement de surprise. Après cela, il me sourit, laissant apparaître deux jolies canines blanches :

« - Tiens... un caniche? »
« - Caniche, si tu veux, mais méfie toi du caniche, il pourrait te botter le cul... mais pour l'instant j'ai besoi de réponses à mes questions »
« - Et je gagne quoi à te renseigner? » me fit -il en tendant la main sur la table. En un éclair, je sors une dague de ma ceinture, et lui transperce la main en traversant la table. Sous son hurlement de douleur, tout le monde se retourna dans notre direction, mais en voyant de qui provenait ce cri, et après un haussement d'épaules général, ils vacquèrent tous à leurs occupations. Voyant cela, le vampire tenta d'enlever la dague de sa main valide, mais j'attrapa sa main et la plaqua sur la table.
« - Tu vas me lacher espèce d'enc... AAHHHH!!! » une deuxieme dague venait de se planter dans sa main encore valide. Il hurlait, tandis que je le lachais, et me calais confortablement sur ma chaise, sirotant ma bière.

« - Bon, décidé à parler? »
« - Ouais ouais ok c'est bon! »
« - Tu connais le groupe des 4? Je sais ou en trouver un, mais je cherche toujours les 3 autres, ils sont où? »
« - Ah oui... je me disais que tu me rappelais quelqu'un... »
« - Quoi? »
« - Je les connais même très bien... »

Entendant cela, je le pris par le col, retira mes dagues, et le balanca dehors. En arrivant dehors, il me regardait en souriant
« - Je suis l'un des 4... »
A ces mots, je ne pus me retenir, je sortis mon épée et lui sauta dessus.
Le combat qui s'ensuivit dura près d'une heure. Une heure durant laquelle on entendait les épées s'entrechoquer, tailler des marques sur les armures, m'ais j'avais l'avantage, j'étais plus jeune que mon adversaire, donc plus vif, et je n'étais pas blessé aux mains. Au bout d'une heure de ce combat acharné, c'est blessé, une vilaine entaille à l'arcade gauche, que j'ai reussi à me glisser derriere mon adversaire et lui trancher les tendons des chevilles, ce qui eut pour effet de le faire tomber à genoux, hurlant de douleur et de rage, car il savait que dans cette position il était perdu. Je repassa devant lui, et de deux coups de pattes, je lui brisa les deux épaules. Puis je pris le temps de lui lacérer le visage délicatement, écoutant la douce mélodie de ses plaintes. Au bout d'une demi-heure de lente et douce torture, le vampire décida de passer à table.

« - Tu recherches quoi? »
« - Me venger... tout simplement »
« - Tu veux te venger huh? Soit, la vengeance est quelque chose que je connais... à quelques jours de marche d'ici, au sud est, tu trouveras un manoir abandonné, c'est là que résident les Jumeaux, deux de mes frères qui ont contribué au massacre de ta famille... »
« - Pourquoi me dis tu cela? »
« - Tu m'as vaincu, et je te l'ai dit, je connais la vengeance... mais comment t'appelles tu? »
« - Belgarath est mon nom... »

Sur cette dernière phrase, je leva mon épée, et lui trancha la tête. Je la ramassa, la mit dans mon sac, et repartit dans la taverne après avoir repris forme humaine.
En entrant dans la taverne, je vis tous les regards braqués sur moi.
« C'est terminé...il ne vous terrorisera plus... »

A ces mots, un gamin présent dans la taverne partit entrombe en direction du village en hurlant « C'est fini!!! Le vampire est mort!!! Il est mort, c'est fini!!! ». Entendant cela, tous les villageois sortirent de leurs maisons et un vieillard, vêtu d'une robe blanche et muni d'un grand baton, accompagné de deux jeunes personnes, vint à ma rencontre.
« - Vous nous avez débarassé du plus grand fléau que nous ayons connu depuis deux générations, nous ne savions plus quoi faire... »
« - Ce n'est rien, mais je voulais juste le faire parler au départ, puis mes plans ont changé... »
« - Et à cause de quoi ont ils changé, si ce n'est pas trop indiscret? »
« - ...Ca l'est. Il y a quelques années, 4 vampires ont massacré ma famille...depuis ce jour je les traque, et il s'est avéré que ce vampire en faisait partie. »
« - Nous sommes vraiment navrés. Si, pour vous remercier, nous pouvons faire quelque chose, si vous avez besoin de quoi que ce soit, demandez nous, nous ferons notre possible. »
« - Hum... c'est si gentiment proposé... j'aurais besoin de manger, je voudrais de la bière, une chambre pour la nuit, et une forge pour demain...est ce possible? »
« - Bien sur!! Unrak notre tavernier vous donnera sa meilleue chambre, et Greldik le forgeron vous prêtera sa forge demain.
« - Merci... »

Sur ces derniers mots, le vieillard tapa deux fois dans ses mains, et les villageois amenèrent des tables et des bancs, qu'ils dosposèrent en un large cercle, et allumèrent un énorme feu au centre du cercle, puis trois feux, plus petits, afin d'y faire cuire de la viande. Le tavernier et 3 hommes allèrent dans la remise de la taverne et en ramenèrent des tonneaux de bière. Puis quelques villageois amenèrent des instruments de musique, et ils entamèrent une chanson festive. Il y avait un tambour, une clarinette, un violon, et un instrument à corde d'allure étrange. A la fin de cette chanson, une jeune femme, d'une vingtaine d'années alla les rejoindre, et se placa au milieu de l'orchestre improvisé. Les musiciens entamèrent une nouvelle mélodie, mais cette fois, elle était lente, douce et mesurée, puis la voix de la jeune femme s'éleva. Une voix comme il est rarement donné d'en entendre, une voix cristalline, douce et en même temps imposante sortait de la bouche de cette jeune femme. Elle, qui était si belle, petite, fine, brune, de beaux yeux marrons, sur un visage d'ange, une peau si claire, si jolie, elle chantait son amour perdu, mort en combattant ce vampire. Dès le début de cette chanson, le vacarme alentour se tut, et tout le monde écoutait cette jeune fille. Même moi qui n'ai pas l'oreille musicale, j'étais captivé. A la fin de cette chanson, la jeune femme se retira, sous les applaudissements des villageois. Puis la fête reprit. Un peu plus tard dans la soirée, après avoir vidé deux tonneaux de bière, je commencais a ressentir les premiers effets de l'alcool, c'est alors qu'elle arriva, cette splendide jeune fille à la voix cristalline, et elle vint s'asseoir a côté de moi, une compresse dans une main, un flacon d'alcool dans l'autre.
« - Montrez moi cette blessure, il faut soigner ca. »
« - Laisser, j'ai l'habitude, et je cicatrise vite... »
« - Ca risque de s'infecter! »
Elle fit couler l'alcool sur ma plaie, et la nettoya avec la compresse. Une fois nettoyée, la plaie se referma sous ses yeux étonnés.
« - Je vous avais dit que je cicatrisais vite... » lui dis je avec un sourire malicieux. « Mais quel est votre nom, jeune demoiselle? »
« - Je m'appelle Cyrielle. »
« - C'est un très joli prénom pour une aussi jolie jeune femme, on m'appelle Belgarath. Vous avez une superbe voix, mais quelle triste chanson. »
« - Merci...c'est malheureusement la vérité, il est mort en me protégeant, et au fond de moi je sais que je ne pourrais jamais aimer quelqu'un d'autre comme je l'ai aimé lui. »
« - Vous savez, ma famille a été massacrée, et je suis bien placé pour vous dire que seul le temps peut atténuer les blessures du coeur. Laissez du temps au temps, et vous verrez que vous rencontrerez quelqu'un d'au moins aussi bien que votre amour perdu, si ce n'est mieux. »
« - Si vous le dites... j'espère que vous avez toujours raison... »
« - Mais j'ai toujours raison! » fis je avec un clin d'oeil malicieux.

Puis la fête continua jusqu'à tard dans la nuit. Après deux tonneaux supplémentaires de bière vidés, je quittai les villageois et partit à la taverne. Unrak le tavernier m'attendait.
« - Je vais vous montrer votre chambre. »
« - Et euhh... la forge, elle est où? »
« - Elle est à l'autre bout du village, à coté de l'église. »
« - Très bien, merci. »

Unrak me mena à ma chambre, me laissa entrer.
« - C'est assez simple, mais c'est ce que j'ai de mieux... »
« - Ca ira très bien, je vous remercie »
« - Il ne me reste plus qu'a me retirer, et à vous souhaiter bonne nuit »
« - Merci Unrak »

Il sortit, me laissant seul dans cette chambre. Elle était éclairée par deux bougies, une sur la fenêtre, et une près du lit. Le lit était assez haut, deux places, avec deux couvertures. Il y avait une petite table sur laquelle était posée une bassine d'eau tiède. Je posais mon épée contre le mur, retirait ma cape, l'accrochait à la paterre contre la porte, puis retirait mes deux dagues de leurs étuis pour les poser à coté de la bassine, puis ôtait mon armure.Je m'approche de la bassine et me passe le visage à l'eau, puis je vais ouvrir la fenêtre, et me pose dessus, en contempant les étoiles. Le ciel était dégagé ce soir la, aussi je pouvais les voir dans toute leur splendeur. Au bout d'un moment, en les contemplant, il me sembla entendre un bruit, ou plutot un murmure, porté par le vent, ce murmure disait « HOM... HOM... HOM ». Je le ressentais comme un appel, mais l'ignorait, me disant que j'étais encore sous l'effet de l'alcool. Aussi, je fermais ma fenêtre, et partit me coucher. Une fois dans mon lit, je n'arrivais pas à trouver le sommeil, j'avais beau me tourner dans toutes les positions, j'entendais toujours ce murmure « HOM... HOM... HOM ». Puis au bout d'un moment, je réussis à sombrer dans les abymes du sommeil.

Le soleil était deja haut dans le ciel lorsque je me reveilla le lendemain. Je me rinca le visage, pris mes affaires, et descendit dans la salle commune. Ne voyant personne, je sortis et me dirigea vers la forge. Greldik frappait un fer à cheval avec un gros marteau, et lorsqu'il me vit, il s'arreta pour venir me donner une poignée de main chaleureuse.
« - Tu as besoin de quoi? »
« - Je dois réparer mon armure, et me farbiquer une nouvelle épée à partir de la précédente, ou celle ci cassera lors de mon prochain combat. »
« - Tu as besoin d'aide pour cela? »
« - Non, merci, mais j'étais forgeron il y a quelques années. »
« - Tu penses en avoir pour combien de temps? »
« - Je te la rendrai en fin d'apres midi... »
« - Bien! Ca me laisse le temps d'aller à la peche! A plus tard! »

Et il partit, me laissant sa forge. Je posais mon épée, ma cape et mon armure, restant ainsi torse nu, et je m'attelais à la tâche. En début d'apres midi, une jeune femme, du même âge que Cyrielle, blonde cette fois ci, vint à ma rencontre. Elle portait une longue robe de lin et de petites sandalettes de cuir nouées à ses chevilles. Elle avait un panier de fruits dans les bras, aussi j'arretais de frapper mon armure quand elle arriva à mon niveau.
« - Ne sachant pas si vous aviez mangé, mon oncle m'a fait porter ce panier de fruits pour vous. Il demande aussi si vous aimez la viande? »
« - Merci pour les fruit. Pour ce qui de la viande...je l'adore à un point que vous n'imaginez meme pas... » fis-je avec un sourire en coin de lèvres
« - Dans ce cas, nous ferez vous l'honneur d vous joindre à notre table ce soir? »
« - Pourquoi pas... »
« - Parfait!! Noud habitons la deuxieme maison à droite en partant d'ici en direction de la taverne »
« - Tres bien, à tout à l'heure alors! »

Et elle repartit, en chantonnant. Je mangea les fruits en me reposant un peu, puis apres cet encas terminé, je me remis a réparer mon armure. Après l'avoir remise en état, je l'essaya : elle était parfaitement ajustée et légère. Après cet essai, je me mis en tête de fabriquer une nouvelle épée. Je commenca à faire fondre la lame, et fit un autre moule, puis, le temps que l'acier fonde, je refrappa la garde et le manche, de manière à ce que cela ressemble à un dragon. Une fois l'acier fondu, je le fis couler dans le moule, mais il n'y avait pas assez d'acier. Aussi, j'entrepris de trouver de l'acier. Et je réussis à trouver deux épées assez anciennes, que je fis fondre, et que je rajouta dans le moule. Après cela, je démoula l'ensemble, et commenca à le frapper de manière a ce qu'elle prenne cette forme si singuliere, assez fine au niveau de la garde, et plus large, pour finir en sorte de croissant au bout de la lame. Une fois ce travail achevé, j'assembla le manche, la garde, et la lame, et je trempa le tout dans un baril d'eau, ce qui eut pour effet de laisser de la vapeur s'échapper. Je la testa : Elle était à la fois maniable, équilibrée, assez légère à mon gout, et d'assez bel aspect. Je n'avais pas frappé de lame depuis des années, aussi j'étais particulièrement satisfait de mon résultat.
Le temps que je fasse tout ca, l'après midi avait défilée, aussi Greldik arriva quand j'eus fini de la tester. Lorsqu'il la vit, il eut l'air stupéfait.
« - Tu devait etre sacrément doué quand tu étais forgeron! »
« - Je me débrouillais, oui » répondis-je calmement.
« - Je peux voir, elle n'est pas trop lourde? »
« - Non, elle est parfaite à mon gout, tu veux la porter? »
« - Euhh..pourquoi pas... »
Je lui tendis l'épée d'une main, ce qui le rassura, et il l'attrapa, confiant, mais fit une drôle de tête quand son bras suivit l'épée... au sol.
« - Ah quand même! Reprends la, elle est un peu trop lourde pour moi... »
J'éclatais de rire quand je le vis tenter de me rendre mon épée à grand peine.
« - Hahahaha! Elle est lourde, tu trouves? » fis je en lui faisant un sourire dévoilant toutes mes dents. Je la repris. « Je te remercie de m'avoir prêté ta forge pour cet journée. Je te la rend, je vais aller manger. Bonne soirée »

Et je partis en direction de la maison du vieil homme...
Revenir en haut Aller en bas
Belgarat
Invité



MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Mer 3 Oct - 13:48

Arrivé à destination je frappa trois coups à la porte, et lorsque la porte s’ouvrit devant Cyrielle, je sentis une odeur de viande me monter aux narines.

« -Entrez Belgarath !
-Je te remercie Cyrielle, comment vas-tu depuis hier ?
-Ca va, merci…
-Ton grand-père est là ? »

Avant même que je n’ai fini de prononcer ces mots que le vieil homme apparut derrière elle

« - Comment allez-vous depuis hier mon ami ?
-Je vais bien, je vous remercie. Et vous vieil homme, comment allez-vous ?
-Oh… Vous savez… Avec l’âge on se porte comme on peut… mais venez donc vous asseoir, nous vous attendions. »

Son visage était serein et détendu comme la veille, il avait bonne mine. Nous nous sommes assis autour d’une magnifique table en chêne massif de laquelle Cyrielle venait de retirer un pot de fleurs. Elle nous apporta quelques minutes plus tard une bouteille de vin et deux verres. Pendant que nous buvions en discutant, Cyrielle, s’affairait à mettre la table.

« Dites moi vieil homme…où sont ses parents ? » lui demandai-je en pointant Cyrielle du menton. Son visage s’assombrit d’un coup et sa voix devint tremblante, comme empreinte d’une profonde tristesse

« - Sa mère a été tuée par ce vampire et son père a voulu la venger, mais il n’est jamais revenu… Il a fait énormément de dégâts depuis son arrivée dans la région … Plus de morts à lui seul qu’en deux décennies…
-Je connais sa peine… moi-même je les traque pour venger ma famille… Mais j’ai reçu comme qui dirait… Un coup de pouce du destin… » lui dis-je en le regardant droit dans les yeux.
-Ainsi donc c’est de là que vient la couleur de vos yeux…
-Les yeux… et tout ce qui va avec la condition de lycan… » lui répondis-je en souriant.

Ne semblant pas effrayé, le vieillard me demanda si j’aimais la viande, question à laquelle j’acquiesçais avec conviction lorsque Cyrielle posa sur la table un magnifique rôti fumant. Nous bavardâmes une bonne partie de la soirée en arrosant le repas de ce délicieux vin. Lorsque le moment fut venu de partir, je me leva, et ils firent de même.

« - Je vous remercie de votre accueil, mais le moment est venu pour moi de me retirer, je me lève tôt demain.
-Nous nous verrons demain ?
-J’en doute fort, je partirai avant l’aube, j’ai encore un long chemin à effectuer pour terminer ma quête de vengeance…
-Très bien, alors sachez que vous serez toujours le bienvenu chez nous. Je vous souhaite bonne chance dans votre quête. »

Nous nous serrâmes chaleureusement la main et je fis un signe de la main à Cyrielle qui était dans la cuisine. Puis je repartis en direction de la taverne.

J’entras dans la taverne et alla voir le patron.
« - Juste pour te dire que je partirai demain matin très tôt, aurais-tu quelques provisions à me donner pour la route ?
-Mais bien sur mon ami ! Je te prépare ça et je te le poserai sur la table pour que tu les prennes avant de partir.
-Je te remercie vraiment. Bon, je vais me coucher, j’ai de la route à faire demain. Bonne nuit
-Bonne nuit, et bonne chance pour la suite ! Repasse nous dire bonjour à l’occasion, ça nous fera plaisir
-J’essaierai » lui répondis-je en me dirigeant vers ma chambre.

Cette nuit-là, je réussis à trouver le sommeil assez rapidement, malgré ce chant « HOM… HOM… HOM… » qui résonnait dans ma tête. Je repartis le lendemain matin en prenant le paquet laissé pour moi. Je traversa la ville pour prendre la direction que le vampire m’avait indiqué. J’avais sur moi mon arme, mon armure, le sac de provisions, et un autre sac avec la tête du vampire. Je marcha en direction du manoir des vampires, en réfléchissant à une stratégie pour les abattre tous les deux rapidement la journée, et la nuit j’entendais encore et encore ce même appel « HOM… HOM… HOM »

Lorsque j’arrive enfin en vue du manoir, le soleil était encore haut dans le ciel. Je décidais donc de me reposer, à l’abri du vent, pour leur réserver une surprise.

A la nuit tombée, je vis le manoir éclairé, aussi je me dirigeai lentement dans cette direction. Je m’arrêtai dans des buissons à une cinquantaine de mètres pour observer, et vis mes deux prochaines victimes. Les deux vampires en buvant des coupes dont je ne parvenais pas à voir le contenu. Les vitres étaient fermées, aussi je décidais de m’approcher davantage. En arrivant au bord de la fenêtre, je vis une jeune femme, étendue, nue, sur le sol. Je pouvais voir du sang perler de son cou et de ses deux poignets, je sus donc ce qu’il y avait dans les coupes…

Je recula jusqu’à mes taillis et m’assit dedans. Je déposa mes deux sacs au sol et en sortit la tête que je pris dans une main, et dégainant ma nouvelle épée de l’autre main. Je me releva lentement et me mit à avancer vers le manoir. Arrivé à environ 20 mètres, je lança la tête et me mit à courir jusqu’au mur près de la porte principale, et j’attendis. L’effet ne se fit pas attendre… A peine arrivé j’entendais déjà des pas dans le hall. J’eus juste le temps d’armer et la porte s’ouvrit. Le vampire eût à peine le temps de franchir la porte qu’une épée s’écrasait sur lui, le tranchant en deux. Ma première cible éliminée, le combat s’annonçait enfin équilibré, je pourrais donc prendre mon temps… Et faire durer le plaisir…

J’ôta ma cape et entra dans le hall en enjambant les deux morceaux du premier vampire gisant au sol. Le hall était assez grand, éclairé par un énorme lustre en cristal dans lequel se réfléchissait la lumière dégagée par les bougies situées au centre de ce dernier. Il y avait plusieurs portes, et dans l’embrasure de l’une d’elles se tenait ma prochaine proie, arme au poing.

« Tu as eu mon frère par surprise, mais je suis moins stupide que lui… » me dit-il en affichant un sourire laissant apparaître ses deux canines. « Que viens-tu faire ici misérable mortel ? » me demanda-t-il d’un air dédaigneux.
« J’espère bien que tu es moins stupide ! » m’exclamai-je « Ca sera plus amusant… Même si ça ne changera pas l’issue du combat… » poursuivis-je en prenant ma forme bestiale. Ma voix changea pour devenir caverneuse, effrayante
« Ton destin est scellé… Je suis Belgarath, et je suis venu te tuer… »
Revenir en haut Aller en bas
Belgarat
Invité



MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Mer 3 Oct - 13:49

HRP : Desolé, l'histoire est un peu longue... Je l'ai pas encore finie, je l'ecris pendant mes cours quand je me fais ch*** ^^

Sinon... pas possible de s'inscrire? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Purple Ivy
Plaie du clan
avatar

Féminin Nombre de messages : 2442
Age : 30
Localisation : Le Premier Monde
Date d'inscription : 22/04/2006

Feuille de rp
Race: vampire vampire
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Jeu 4 Oct - 13:12

Non, à moins que cela ne t'amuse de hanter un forum fantôme ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bna.new.fr
TaeKu
Face cachée de la pLume
avatar

Masculin Nombre de messages : 1685
Age : 30
Localisation : Au plus profond de ton coeur...
Date d'inscription : 28/06/2006

Feuille de rp
Race: vampire vampire
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Sam 6 Oct - 3:39

Bah tu sais, il reste quelques fantômes Ivy xD ! Tu seras pas tout seul :p !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyana
Esprit du manoir
avatar

Féminin Nombre de messages : 553
Age : 27
Localisation : Si seulement je le savais... >
Date d'inscription : 08/02/2007

Feuille de rp
Race: vampire vampire
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Lun 15 Oct - 19:07

*S'incruste*

Oui, on est encore quelques uns (t'es pas obligée de décourager ceux qui veulent s'inscrire Ivy! ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoir-berry.forumotion.com/index.htm
Purple Ivy
Plaie du clan
avatar

Féminin Nombre de messages : 2442
Age : 30
Localisation : Le Premier Monde
Date d'inscription : 22/04/2006

Feuille de rp
Race: vampire vampire
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Mar 16 Oct - 23:36

(Bin en fait, c'est plus possible de s'inscrire, donc... ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bna.new.fr
Sombrecoeur
Lycan légendaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 408
Age : 27
Localisation : en Irayana
Date d'inscription : 14/04/2006

Feuille de rp
Race: loup-garou loup-garou
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Lun 3 Mar - 0:41

A ouais, c'est assez violent quand même (on peux plus s'inscrire? Oo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Ivy
Plaie du clan
avatar

Féminin Nombre de messages : 2442
Age : 30
Localisation : Le Premier Monde
Date d'inscription : 22/04/2006

Feuille de rp
Race: vampire vampire
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Lun 3 Mar - 21:05

et non


(et on peut plus non plus changer les rangs en paix T___T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bna.new.fr
Sombrecoeur
Lycan légendaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 408
Age : 27
Localisation : en Irayana
Date d'inscription : 14/04/2006

Feuille de rp
Race: loup-garou loup-garou
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Jeu 29 Jan - 20:42

je reste à hanter quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Purple Ivy
Plaie du clan
avatar

Féminin Nombre de messages : 2442
Age : 30
Localisation : Le Premier Monde
Date d'inscription : 22/04/2006

Feuille de rp
Race: vampire vampire
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Dim 1 Fév - 4:11

ouais, pareil, de toute façon Zurgy est mort, nan oO ?

Zurgyyyy ?
Si tu viens de me lire, me tape paaaas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bna.new.fr
Sombrecoeur
Lycan légendaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 408
Age : 27
Localisation : en Irayana
Date d'inscription : 14/04/2006

Feuille de rp
Race: loup-garou loup-garou
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Lun 2 Fév - 21:37

On va le récussitationner à grands coups de pieds dans le... bas du dos. (ou croupion chez votre race).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zurgaalarphalgiry
Fondateur du clan
avatar

Masculin Nombre de messages : 1578
Age : 27
Localisation : Partout dans mon château...
Date d'inscription : 09/03/2006

Feuille de rp
Race: vampire vampire
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Ven 1 Jan - 21:25

Naaan j'suis pas mort !
Oui, un jour il va falloir se remettre à la tache pour se forum, j'y compte bien et qui sait ptete qu'y en aura que ça intéressera. Après, je vous interdit pas de le faire à ma place... Mais bon moi, actuellement, je n'ai ABSOLUMENT pas le temps, mais ça finira par changer, l'année prochaine où la suivante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodlords.frbb.net
Sombrecoeur
Lycan légendaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 408
Age : 27
Localisation : en Irayana
Date d'inscription : 14/04/2006

Feuille de rp
Race: loup-garou loup-garou
MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   Jeu 14 Jan - 4:31

Ouais ouais, ou t'as juste peur de moi =D lycan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Garath... Belgarath est mon nom   

Revenir en haut Aller en bas
 
Garath... Belgarath est mon nom
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mariage de [vengeurs]Miss_soso et [Vengeurs]Belgarath
» [SM Chaos] Host du Sorcier Belgarath
» 26/01 Düsseldorf PTQ Journey into Nyx Standard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BloodLords :: Zone artistique :: Entrée :: Histoires, rp, poésie-
Sauter vers: